• Bd - Aria

    Bd - AriaNée en 1979 sous la plume d'un dessinateur et scénariste belge, Michel Weyland, Aria est une héroïne typique dans le monde de la fantasy. Jolie, blonde, ressemblant plus à une fille de harem qu'à une guerrière, elle se laisse facilement berner pour mieux se sortir de situations compliquées. Dotée d'une personnalité bien trempée, pleine d'idéal et de bonnes intentions, elle vit d'aventures et ne reste jamais longtemps au même endroit. Pour elle, l'idée de fonder un foyer semble étrange et une entrave à son indépendance et à sa liberté. Toutefois, son auteur ne sombrera jamais dans la facilité liée à l'esprit de la fantasy : vous ne verrez jamais Aria sombrer dans la luxure et si sa beauté et ses formes avantageuses font parler d'elles, elle évitera le plus souvent les pièges de la chair, au désarroi sans doute de certains lecteurs...

    Au fil des épisodes, on en apprend plus sur le passé de cette aventurière. Née à Tarvelborg, orpheline suite à l'invasion d'un maître de guerre, elle fut jetée du haut d'un pont lors d'un sacrifice religieux puis recueillie par d'honnêtes paysans et confiée à un marchand itinérant, qu'elle appelle désormais son oncle. Elle a lu dans les prophéties d'un certain Phaëlgal qu'elle épouserait un joueur professionnel surnommé Oeil d'Ange et qu'elle donnerait ainsi naissance à la réincarnation du voyant. Mais se faire dicter sa conduite n'est pas du genre de la belle et elle a donc - temporairement - repoussé les avances d'Oeil d'Ange afin de préserver son indépendance. Experte dans le maniement de l'épée, Aria dispose aussi d'une empathie profonde avec les animaux, à la manière d'un rôdeur dans les jeux de rôle et ne se sent bien qu'en pleine nature, même si elle affectionne parfois la trève luxueuse d'une petite bourgade et d'une bonne auberge.

    Les histoires imaginées par Weyland sont parfois empruntes de naïveté, mais il y a toujours quelques éléments qui peuvent être retenus, comme cette tour des corbeaux où sont juchés les prisonniers jusqu'à leur chute, le Kéarg et son étrange gornexe, Orquerolles et son exploitation de Nak, un nectar qui fait la renommée de la région... Un maître du jeu attentif y trouvera toujours matière à agrémenter sa campagne de quelques détours colorés et exotiques ou au contraire dans la plus pure veine de l'heroic fantasy. Les épisodes sont assez inégaux, mais certains valent assurément le détour. Le monde d'Aria étant relativement peu défini dans son ensemble, il est assez facile d'en extraire des éléments indépendants, qu'il s'agisse de villages, de peuplades, de monstres et d'animaux ou de plantes. Bref, une lecture conseillée, de toutes façons.

    « Pirato-, Magico-, Dracono-, Egypto-, ..., -logie !Paranoïa - le facteur humain »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :