• Cinéma - Jupiter Ascending

    Cinéma - Jupiter AscendingIl y a des films qu'on ne veut voir qu'au cinéma. C'est le cas, en ce qui me concerne, des films riches en effets spéciaux et en explosions. De prime abord, Jupiter Ascending ne m'inspirait pas confiance, même sur grand écran. La bande annonce me faisait penser à une histoire de princesse de Disney croisée avec de la SF à deux balles. Mais il est vrai, par ailleurs, que Star Wars est désormais aussi une licence Disney... Bref, c'est plein de réserves que je me suis rendu au cinéma pour voir ce film. Et si je n'en suis pas sorti tout à fait convaincu, il faut bien admettre que c'était mieux que ce que j'espérais.

    L'histoire est pleine de trous et donc assez difficile à résumer. Jupiter est la fille d'un passionné d'astronomie et d'une dame du monde en Russie. Elle vient au monde sur un bateau à destination des USA après le meurtre de son père lors d'un cambriolage. Elle grandit au sein d'une famille de débrouillards vivant clandestinement aux USA de petits boulots et de ménages dans de riches villas. Cela vous forge le caractère. Un beau jour, elle est la cible d'assassins extraterrestres mais est sauvée par un ancien soldat des étoiles. Elle prend alors conscience qu'il existe un univers au-delà de sa seule planète et qu'elle est en réalité une sorte de réincarnation génétique d'une reine défunte. Les trois enfants de la dite reine veulent alors la récupérer pour leur propre compte. L'un pour la tuer, l'autre pour l'épouser et ainsi profiter de ses possessions, l'autre pour devenir sa meilleure amie. A chaque fois, le vétéran ira la sauver pour finalement la ramener sur terre et devenir son petit copain. Rien de bien folichon.

    Pourtant, il y a des éléments intéressants dans ce film. Le film est très beau : les décors, les vaisseaux, les combats, tout cela donne des idées et transpire l'esthétisme. La base du méchant Balem, sous la tempête de Jupiter, est tout simplement magnifique. L'idée de soldats génétiquement modifiés, comme Caine (à qui on a ajouté des gènes de loup pour améliorer ses réflexes et son agressivité) n'est pas neuve mais ouvre des perspectives (un homme loup pour les combats, un homme chien pour ceci, un homme-oiseau pour cela, etc.) de personnages intéressants. Les artefacts et les vaisseaux sont également très intéressants. La scène de combat entre Caine et les mercenaires engagés par Kalique, dans une rue de notre monde, m'a fait penser à une scène de Shadowrun. Et que dire de ces hommes-lézards ailés au service de Balem ? Ne sont-ils pas la copie conforme des draconiens de Dragonlance ? On a l'impression qu'Andy et Lana Wachowski ont puisé à la source de plusieurs JDR pour pondre cette fresque SF de toute beauté.

    Si son scénario tient sur un timbre poste, Jupiter Ascending procurera bien du plaisir aux amateurs de belles images, de combats rythmés et d'univers exotiques...

    « Casus Belli n°12BD - Le cycle d'Ostruce »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :