• Film - Prometheus

    Film - PrometheusProméthée est un titan de la mythologie grecque à qui on attribue la création des hommes et surtout le vol du "feu divin", le savoir des dieux caché sur le mont Olympe, pour venir en aide à ses enfants. On a souvent utilisé son symbole pour éclairer la séparation entre l'humain et le divin, tout en restant dans un paradigme religieux. L'homme est ainsi en droit de s'opposer à ses dieux, de contester leurs décisions, tout en demeurant fondamentalement croyant. C'est aussi le nom d'un vaisseau spatial, dans le film éponyme de Ridley Scott, cinquième volet de la série cinématographique à succès : "Alien". Un film qui se veut une "préquelle" des précédents, un commencement tardif, en quelque sorte, expliquant la situation initiale du premier film. Sorti en 2012, le film faisait partie en cette même fin d'année du catalogue de mon fournisseur de télévision numérique, et je ne me suis donc pas privé pour y jeter un oeil, étant fan des films "Alien".

    Deux archéologues terriens, en 2089, Elisabeth Shaw et Charlie Holloway, après avoir observé de troublantes similitudes sur des vestiges de civilisations terriennes éloignées, en arrivent à la conclusion capilotractée que les hommes ont été créés par des extraterrestres qu'ils appellent les "Ingénieurs", plus grands et originaires d'un système solaire aux confins de l'espace. Un riche excentrique, Peter Weyland, décide de financer un voyage vers le satellite d'une énorme planète d'où, selon les archéologues, les Ingénieurs seraient originaires. Au bout d'un voyage d'une dizaine d'années en caisson cryogénique, l'équipe montée par Peter Weyland arrive en vue de sa destination. L'appareil se pose pour trouver une sorte de base mais dérange rapidement le fragile écosystème local, réveillant le mal absolu qui sera à l'origine génétique des aliens des premiers épisodes. Inutile de vous dévoiler toute l'histoire si vous tenez à voir ce film de vos propres yeux. L'idée, au fil du tournage, a été de se recentrer sur un personnage mystérieux du premier épisode : le "space jockey", ce cosmonaute géant allongé sur une sorte de gros canon que l'équipe du Nostromo trouve dans la salle de contrôle d'un vaisseau écrasé. En réalité, il fait partie de la race des "Ingénieurs", et n'était pas animé d'aussi sages intentions que les deux archéologues voulaient bien le penser... 

    Prometheus reprend les éléments-clés des films de la série, mais de façon un peu forcée, artificielle. Un vaisseau peuplé de gens motivés uniquement par l'argent, visiblement peu compatibles, ne connaissant rien des motifs réels de leur mission, le clan Weyland en égocentriques déshumanisés, persuadés qu'il y a du profit à retirer des méchants aliens, un "synthétique" aux intentions cachées, une héroïne pas nécessairement jolie mais forte de ses convictions et déterminée, un huis-clos oppressant, et bien entendu, des aliens dangereux. On évolue en terrain connu. Par-dessus tout cela vient se greffer une vision religieuse qui, si elle n'est pas confirmée par le déroulement du scénario, laisse sans doute transparaître les préférences du réalisateur ("Où est ma croix ?", "Je crois en ce en quoi je veux croire" - véritable déni de la science et de la raison), une nouvelle version de la génétique et de l'origine des aliens (des armes de destruction massive "créées" par les Ingénieurs pour détruire des mondes ensemmencés par eux ?) et une série d'incohérences notoires. 

    Au final, on a un nouvel épisode d'Alien, artificiel, assez esthétique, peu profond, sans véritable âme mais divertissant, qui mélange un peu les genres et oublie le côté "horreur gothique" qui collait à la peau des précédents volets. Ici, on a quelque chose de 2001 : Odyssée de l'Espace, de Planète Rouge ou de Mission to Mars... Et on en vient à se demander si cette préquelle était bien nécessaire.

    « PC - Skyrim : mon mariage en BordecielCasus Belli n°4 »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    kahlong
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 19:39

    L'idée d'un prequel a beaucoup évolué et prometheus es t devenu la premiére partie d'une trilogie qui au final n'aura semble-t-il pas grand chose à voir avec alien...

    2
    Lundi 3 Décembre 2012 à 05:43

    L'idée a certes évolué, mais il n'en reste pas moins qu'elle intègre les éléments des débuts d'Alien. Et franchement, je crois que la trilogie n'est faite que pour vendre... Elle n'a, intrinsèquement, aucun intérêt.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :