• Star Wars VII : le Réveil de la Force

    Star Wars VII : le Réveil de la ForceDire du septième volet de la plus célèbre saga d'heroic fantasy galactique qu'il était attendu est un doux euphémisme. Le Réveil de la Force poursuit donc le mythe inauguré par George Lucas en 1977 par l'Episode IV : Un Nouvel Espoir. On ne va pas revenir ici sur ce qui fait l'attrait de la Guerre des Etoiles à travers les générations et l'intelligence de son marketing. Les craintes des fans hard core de l'univers des Jedi étaient nombreuses. C'est en effet le premier épisode à être réalisé par quelqu'un d'autre que George Lucas lui-même et le père de toutes choses a été évincé des plateaux de tournage pour divergences de vue avec le nouveau capitaine du supertanker : J.J. Abrams. C'est aussi le premier épisode a avoir été tourné sous licence Disney et le premier, également, à tracer une croix sur ce que les spécialistes appellent l'univers étendu, c'est-à-dire l'ensemble des éléments de background publiés dans les livres, les romans, les jeux, les revues, les bandes dessinées, etc. et avalisés par George Lucas lui-même.

    Personnellement, ces trois craintes ne me touchaient pas. J'avais confiance en J.J. Abrams et en Disney (personne ne s'attendait à trouver des aliens avec de grosses oreilles rondes et noires) pour nous pondre quelque chose de grand. Le fait de ne pas respecter l'univers étendu était finalement assez logique. Tellement de choses ont été écrites sur le futur des héros de la première trilogie (IV, V et VI) qu'il aurait été impossible de surprendre les fans. Mais malgré toute ma confiance et si je confirme que ce film est un excellent film, c'est pour moi un Star Wars assez moyen. Je m'en explique. Attention, spoil inside ! Si vous voulez préserver votre ignorance de la trame générale du film, passez votre chemin ! Vous aurez été prévenu. 

    Dans cet opus, l'Empire a été vaincu suite à l'explosion de l'Etoile de la Mort, mais il se relève et devient une nouvelle fois une grande puissance sous le nom de Premier Ordre. En secret, le Premier Ordre construit une nouvelle arme de destruction massive, encore plus grosse que la précédente. Par ailleurs, Luke Skywalker, qui s'était mis à former de nouveaux Jedi, a disparu suite au passage du côté obscur de l'un de ses élèves. Le nouvel Empereur, une entité étrange et gigantesque nommée Snoke, a dévoyé le fils de Han et de Leïa qui est devenu un nouveau Dark Vador sous le nom de Kylo Ren. Au début de l'histoire, une carte menant à Luke Skywalker est confiée à un émissaire des rebelles qui la donne à un droïde (le R2D2 de service, BB8) pour échapper au Premier Ordre. Ray, une pilleuse d'épave sur la planète Jakku, se lie d'amitié avec le droïde, puis avec Fin, un ancien stormtrooper qui déserte en aidant le pilote rebelle, propriétaire du droïde, à s'évader. Fuyant à bord du Faucon Millénaire (volé à Han des années plus tôt par des criminels locaux), les deux fugitifs sont capturés par Han Solo et Chewbacca. Ensemble, ils se rendent sur une planète forestière pour tenter de remettre le droïde et son message à l'Alliance. C'est là que Ray découvre le sabre laser de Luke Skywalker et ressent un lien très fort avec le Jedi disparu. Mais Ray est enlevée par le Premier Ordre et par Kylo Ren. Les rebelles arrivent et remportent la victoire. Solo retrouve Leïa Organa à la tête des troupes. Plus tard, le Premier Ordre fait feu avec sa nouvelle arme et détruit plusieurs planètes du centre de la République. Les rebelles s'organisent alors pour détruire la base Starkiller avec l'aide de l'ancien stormtrooper Fin. Il faut pour cela baisser les boucliers puis faire sauter une unité spécifique sur la planète. L'attaque est un succès, mais dans l'opération, Han Solo est tué par son fils, lequel sera ensuite défait en combat singulier par Ray qui se découvre des capacités de Jedi. Une fois la carte galactique complète, on envoie Ray à la recherche de Luke Skywalker et elle le retrouve près du premier temple Jedi sur une planète isolée. Fin de l'épisode... 

    Plusieurs choses... Vous aurez remarqué que le scénario fait furieusement penser à celui d'un Nouvel Espoir (IV). C'est évidemment voulu et sans doute un hommage, mais on pouvait aussi s'attendre à un peu plus de nouveauté. Le méchant de service, Kylo Ren, n'est pas crédible et semble plutôt faible, même s'il tue l'un des personnages les plus importants de la saga en la personne de son père, Han Solo. Le Premier Ordre semble très puissant pour le reliquat d'un Empire vaincu, mais il n'a pas appris des erreurs du passé : ses armes mortelles sont toujours aussi fragiles ! Un tir bien placé faisant sauter toute une planète ! Enfin, on peut s'étonner que les rebelles soient toujours des rebelles... Ils ont gagné la précédente guerre et ont sauvé la république. Dans l'univers étendu, ils sont à la base de la Nouvelle République. Ici, on ne sait pas trop ce qu'il en est de la République puisqu'elle est détruite en une fraction de seconde... Coruscant a vécu... Bref, pas mal de points faibles qui avaient pourtant été évités avec brio dans les suites de l'univers étendu. Dommage.

    Mais le film a aussi ses poins forts ! Une réalisation plus musclée, des combats au sabre laser moins chorégraphiés et plus crédibles, de superbes effets spéciaux et de nouveaux personnages attachants, sans compter les traits d'humour omniprésents. La mort de Han Solo n'est même pas un problème pour moi, tant on remarque que Harrison Ford est trop vieux désormais pour ce genre de rôle. Bref, j'ai hâte de voir la suite bien que je sois resté sur ma faim. Qui aime bien châtie bien et le Réveil de la Force demeure un très grand film, à défaut d'être un très grand Star Wars !

    « DVD - Atlantis (Disney)HeroQuest Expert Edition »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Taufi
    Lundi 21 Décembre 2015 à 23:01

    attention je


    spoile,spoile,spoile,spoile,spoile,spoile,spoile,spoile,spoile,spoile

     

    J'ai bien aimé le film, pas aussi bon que l'episode V, mais pour moi, mieux que le Iv grâce à sa réalisation, il y a un monde entre Lucas et Abrams au niveau de la mise en scène et 30 ans d'avancées techniques aussi :)

     

    Ceci est mon avis, je suis peut être a coté de la plaque, mais ce que je ressens ...


    Je pense que Kylo Ren est plus fort qu'on souhaite nous le faire croire, on voit sa vraie puissance au début, de la manière dont il parvient à stopper un tir et maintenir le laser en suspension tout en tournant son attention vers Poe Dameron, la façon dont il paralyse ses adversaires avec la force ou qu'il traine avec super violence un officier du premier ordre vers lui, même Vador ne montrait pas de tels signes de colère ...(mis a part quand il apprend la mort de Padmé et qu'il détruit le labo)

    Il a détruit l'académie de Luke, ont peut supposer qu'il a affronté luke également a ce moment la et l'a mis en fuite, comme l'échec de Yoda face a Sidious.Surtout si Luke en perd (encore) son sabre ..et sa main ^^. Kylo ne doit pas être si faible ...

    (Quand ray touche le sabre, on voit des scènes que le sabre à vécu, il était donc présent au moment de la destruction de l'académie, comme ont le remarque dans la "vision"), mais si c'est le sabre qu'avait luke sur Bespin, c'est donc le même qu'il a laché dans son duel contre Vador, je me demande comment il l'a retrouvé et si sa vraie main était encore dessus :D, quoi que le sabre de luke est vert dans l'episode 6, et on entend Kylo crier que le sabre bleu lui appartient, c'est peut être lui qui le retrouve en premier...)


    Kylo fait preuve d'un manque total de contrôle, il n'hésite pas a tout détruire autour de lui pour évacuer sa frustration, surement la raison pour laquelle Leia souhaitait qu'il fasse son enseignement avec Luke ...Il vénère Vador, il craint de ne pas être aussi fort que lui, mais il n'est pas faible, il est partagé entre les deux cotés de la force, le bon me semble plus présent chez lui que le coté obscur, chose que Snoke doit vouloir rectifier quand il parle de poursuivre son enseignement.(tuer son père faisait partie de sa formation, afin de briser cet attachement et atteindre un point de non retour)

    On ne connait pas grand chose sur les "Chevaliers de Ren", ils sont surement plusieurs et l'aspect du sabre est peut être "une marque de fabrique" de cet ordre.

    Je pense qu'il est confronté à un dilemme quand il affronte Ray , il sait qui elle est, on a vu sa faiblesse au moment ou il est doit tuer son père, il hésite, il ne sait pas si il peut le faire, je pense qu'il est confronté au même problème contre Ray, il ne souhaite pas la tuer, il propose même de lui apprendre a manier la force. Non pas par faiblesse selon moi, je pense que la vrai raison du dénouement du duel n'est pas explicite dans le film, je pense qu'il y a un rapprochement entre les deux personnages, qui est symboliquement "brisé" au moment ou le fossé se crée entre eux. Cette scène de séparation est pour moi un symbol visuel et non une évènement loufoque pour justifier scénaristiquement  la fin du duel.

    Je trouve d'ailleurs que Ray fait preuve d'une grande violence quand elle bat Kylo Ren, je me suis dit un moment que si elle continue elle va finir par basculer de l'autre coté :D.

    La base Starkiller ne détruit pas Coruscant (je pense pas du moins), on précise plus loin au moment du briefing,"Fin connait un moyen de neutraliser les boucliers de l'arme qui a détruit le système d'Ospina" (je ne suis pas sûr de l'orthographe par contre ^^).

    On en saura plus une fois que l'encyclopédie du film aura traversé l'atlantique :)

     

    Quoi qu'il en soit, j'attends la suite avec impatience :) ...

     

     

    2
    Mardi 22 Décembre 2015 à 07:02

    Bonne analyse aussi, même si je reste persuadé que Ren est un "petit" méchant par rapport à Vador. Peut-être est-ce dû à son visage trop facilement dévoilé et sa tête d'ado pubescent. 

    Il y a forcément un lien entre Ray et lui. C'est sûr. Et je partage ton analyse sur la scène du combat, à tout point de vue.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :