• The Elder Scrolls : en attendant le cinquième volet...

    Work in progressC'est avec le premier volet de la série, une fois n'est pas coutume, que j'ai découvert cette formidable série de jeux de rôle sur PC. The Elder Scrolls : Arena était à lui seul une petite révolution sur nos ordinateurs. Un jeu de rôle si vaste, à la richesse si grande, aux possibilités si multiples et à la totale liberté d'action, cela ne se voyait pas tous les jours. Avec Daggerfall, les derniers sceptiques, sans doute rebutés par la quantité détestable de bugs qui s'étaient logés dans les lignes de code du premier opus, furent conquis. Mais que dire de la prodigieuse suite donnée à ces deux jeux ? A coup sûr, Morrowind donnait au genre un coup de neuf avec ses graphismes somptueux, le détail de ses décors et son scénario immersif... Depuis, Oblivion est passé par là et résonne encore comme un heureux souvenir dans la mémoire de la plupart des gamers... Mais voilà que se profile le cinquième volet de la série, prévu dans les bacs le 11/11/11... Avec Skyrim, on peut s'attendre à retrouver toute la magnificence des contrées de Tamriel et en particulier les contrées rocheuses et froides de la province nordique du même nom... L'occasion de revenir sur ce monument du jeu de rôle sur PC.

    Les points forts de la série ont toujours été les mêmes, depuis ses origines jusqu'à nos jours. Après avoir créé de toutes pièces un personnage, lui avoir donné race, traits, classe, caractéristiques et compétences, en plus de diverses petites choses comme le signe astrologique, vous êtes confronté à la dure réalité du monde car - et c'est devenu une sorte de leitmotiv de la série - vous débutez souvent le jeu comme un paria. Dans Arena, Morrowind et Oblivion, vous débutez comme détenu dans un quelconque cachot impérial. Très vite libéré, vous êtes d'emblée rattrapé par votre destin de héros et devez sauver le monde dans une grande quête épique. Mais c'est là tout le sel de la série des Elder Scrolls, libre à vous de tourner le dos au Destin et de forger votre propre voie à travers les embûches qui vous attendent. Des milliers de quêtes annexes vous permettent en effet de vivre mille aventures sans pour autant répondre à l'appel des héros. C'est ça, la liberté !

    L'univers de jeu est toujours très vaste, même si du continent entier dans Arena, on est passé à une baie dans Daggerfall, une île dans Morrowind et une province dans Oblivion (ce sera encore le cas, vraisemblablement, dans Skyrim). Plus le terrain se réduit, plus on gagne en définition et on pourrait presque passer son temps à compter chaque brin d'herbe et chaque rocher du paysage tant les promenades en extérieur sont magnifiquement rendues. L'intérêt de la série réside aussi dans la façon de faire progresser votre personnage. Aucune porte ne vous est réellement fermée, quelques soient vos options initiales quant aux forces et faiblesses de votre personnage. Ainsi, si vous débutez comme le gros guerrier de base, vous pouvez très bien, au fil de votre progression, vous déporter vers une pratique subtile de la magie ou la voie dangereuse du crime organisé. C'est en forgeant qu'on devient forgeron dans les Elder Scrolls et même le plus inapte des bretteurs peut devenir le plus redouté des gladiateurs s'il prend le temps de s'entraîner et de pratiquer le métier des armes... 

    Dans l'attente de Skyrim, cinquième volet de la série, vous pouvez toujours vous procurer Morrowind et Oblivion (les deux premiers opus ont tout de même méchamment vieilli) et passer des mois et des mois à arpenter les terres périlleuses mais prestigieuses de Tamriel...

    Plus d'infos et les premières images du jeu sur le site officiel !

    « D6 Intégral - D6 GalaxiesWarhammer - L'Ennemi Intérieur »

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 24 Mai 2011 à 09:11

    Est-ce que tu sais s'il existe un clone ou une version jouable pour Linux ? C'est fort tentant :)

    2
    Mardi 24 Mai 2011 à 09:39

    Mhm... Bonne question. Je ne pense pas mais il existe peut-être des patches pour le faire tourner sous Linux. Je connais mal Linux.

    3
    kahlong
    Lundi 22 Octobre 2012 à 12:01

    Vu que j'ai une xbox dès ce soir, je vais me relancer dans le jeu video, activité que j'ai laissé de côté pdt presque 10 ans(dernière expérience sur pc: Morrowind! Pour ce qui est des consoles je me suis arrêté à la ps one !!!). Je commencerai par Oblivion avant de passer par la case Skyrim(sauf si je le trouve d'occaz ;D)

    4
    Lundi 22 Octobre 2012 à 15:11

    Personnellement, pour avoir joué à toute la série, je préfère Oblivion à Skyrim. En tout cas, bien du plaisir en perspective dans les deux cas !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :